Venice, Italie

Europe / Italie / Veneto / Venise

Dans la Vénétie, dans les eaux de la mer Adriatique, se trouve un des lieux le plus suggestifs au monde, un écrin aux multiples et inestimables richesses: la lagune de Venise.


Au cœur de cet inestimable patrimoine elle s’élève, la Serenissima, avec ses canaux parcourus par ses gondoles et enjambés par ses typiques ponts, ses monuments, ses places, ses ruelles étroites et l’eau qui glisse silencieusement à ses pieds.
Autour d’elle une couronne de petites îles, au charme polyédrique, où l’histoire de l’art s’harmonise avec les anciens métiers et la beauté de la mer.
Plages de sable fin, caressées par les eaux calmes de l’Adriatique, caractérisent les principales localités touristiques qui offrent aux visiteurs tous les conforts pour agrémenter leurs vacances.
Un charme que l’on retrouve aussi à l’intérieur des terres, où une multitude de parcours se déroulent dans la nature verdoyante, le long des fleuves tranquilles, en passant par des villages chargés d’histoires et parmi des villas fabuleuses.
Une terre que l’on appréciera également à travers les saveurs des plats typiques et de la précieuse “carte des vins”.
C’est aussi l’opportunité de pratiquer de nombreuses activités: sports de plein air, vie nocturne dans les nombreux locaux mondains et shopping dans les boutiques caractéristiques artisanales à souvenirs.

Choses a voir:

Elégante, précieuse, inimitable, divertissante, romantique: ainsi est Venise, la perle du panorama touristique italien où églises, palais, ponts anciens, monuments et places, racontent la vivacité artistique et culturelle qui ont marqué et marquent encore l’histoire de cette ville.
Le cœur de Venise est la splendide Place San Marco, le salon le plus élégant d’Europe, entouré d’œuvres aux valeurs indiscutables : l’imposant Clocher et la Basilique avec ses cinq portails et ses décors en marbre et mosaïques qui donnent un avant-goût de la richesse intérieure, le Palazzo Ducale symbole des temps riches de la Serenissima, la Tour des Maures, plus connue sous le nom de la Tour de l’horloge pour le chef-d’œuvre d’ingénierie qui, depuis des siècles, marque le temps de Venise et l’Aile napoléonienne qui est le siège du Musée Correr. Non loin, se trouve Campo Santo Stefano et son église, une très vaste place, l’une des plus grandes de Venise.
De la place, est visible l’île de San Giorgio Maggiore ainsi que le haut clocher qui s’élève du complexe monumentale de l’ex monastère bénédictin, chef-d’œuvre des grands architectes de l’époque, parmi lesquels le célèbre Andrea Palladio.
Un vrai musée en plein air, que l’on peut visiter en bateau ou en gondole en longeant les eaux du Grand Canal, la “voie” principale de la ville, qui débute à Pointe de la Douane, l’ancien port de la Serenissima de forme particulièrement triangulaire, qui abrite aujourd’hui, tout comme le Palazzo Grassi, le Centre d’Art Contemporain. A voir absolument la Collection Peggy Guggenheim exposée au Palazzo Venier de’ Leoni: la plus prestigieuse collection d’œuvres d’arts du XX siècle. Poursuivons notre visite vers d’autres importants musées: les Galeries de l’Académie, au sein du majestueux complexe de la Scuola Grande de la Carità qui comprend aussi église du même nom, le monastère et Ca’ Rezzonico, un des plus beau palais de la renaissance siège du Musée Vénitien du XVIIIème siècle.
Sur la rive droite du Grand Canal, joignable en traversant le Pont Rialto, on arrive dans les quartiers des sestieri de San Polo, Santa Croce et Dorsoduro où se trouvent certains des “campi” les plus renommés de Venise, entourés par de splendides palais religieux et seigneuriaux: San Rocco où se trouve une des anciennes Grandes Ecole de Venise et l’église portant le nom du saint, la fameuse Basilica Santa Maria Gloriosa des Frari, un des plus important complexe des moines de Saint Francesco, San Polo, San Giacomo dall’Orio avec au centre son église décorée de splendides œuvres de la renaissance vénitienne, San Sebastiano, magistralement décoré par Paolo Veronese, San Pantalon, San Nicolò des Mendicoli avec une des églises les plus anciennes de la ville et Santa Maria de la Salute.
En partant de la Place San Marco, en traversant le très renommé Pont des Soupirs d’où on peut jouir de la merveilleuse vue sur la lagune, on arrive dans le quartier Sestiere Castello riche de chefs-d’œuvre architecturaux et artistiques. Il est reconnu que les “campi” de Venise sont des places historiques, souvent embellies au centre par des monuments de prestige et dominées par d’imposants et splendides édifices religieux prenant leur nom. Dans ce quartier Sestiere, il y en a de très intéressantes: l’église des Saint Giovanni et de Saint Paolo, où avaient lieu les funérailles d’Etat, l’église de Santa Maria des Miracles, splendide exemple d’architecture de la renaissance, l’église de San Zaccaria, l’église de San Giovanni in Bragora considérée par beaucoup comme étant l’une des plus belles églises de la ville, l’église de Santa Maria Formosa née d’un projet du Codussi.
En continuant la promenade à travers les ruelles (calli), vous pourrez visiter le plus grand Arsenal du monde, construit au XIIème siècle et par la suite agrandit grâce au grand développement politico commercial de Venise et l’Ecole de San Giorgio degli Schiavoni abritant quelques unes des plus belles œuvres de Carpaccio.
A Cannaregio se trouve le Campo de la Madonna dell’orto, un des uniques exemples restant de l’ancien pavage en forme d’arête de poisson, où se trouve l’église homonyme, décorée par le grand Tintoretto, et par l’Ecole des Mercanti. Un autre magnifique exemple d’architecture de la renaissance est l’Eglise de San Giovanni Crisostomo, œuvre ultime de Mauro Codussi. Dans l’ancien palais seigneurial Ca’ d’Oro est exposé une précieuse collection d’art avec œuvres de l’école de la Vénétie.
Tout autour d’elle, une couronne d’îles: Burano fameuse pour la production de dentelles, Murano pour les souffleurs de verre, Pellestrina caractérisée par des dunes de sable et par des hauts roseaux de cannes, Torcello la première zone de peuplement de la lagune. Splendides paysages naturels en visitant le versant nord de la Lagune, caractérisés par un sable aux milles nuances, selon l’inclinaison de la lumière du soleil, semblable aux Dolomites qui ont alimenté, au cours des millénaires, la formation de ce beau littoral. Et c’est ici qui se trouvent quelques unes des perles touristiques de la Province de Venise: Caorle, avec ses ruelles étroites (calli) qui se croisent parmi les gracieuses maisons aux couleurs pastel, Jesolo, âme du divertissement et de la vie nocturne, Bibione, avec sa pinède qui s’étend jusqu’à la plage et Cavallino, la principale localité européenne touristique “open air”.
Le long des rives du Brenta se dissimulent de nombreuses aristocratiques et luxueuses villas vénitiennes, construites entre 1500 et 1700, symbole de la richesse et de la prospérité de l’époque. Parmi les meilleurs architectes et peintres de l’époque, certains comme Palladio et Pellegrini, furent les auteurs de ces splendides œuvres architecturales.
On retrouve ce luxe près de Mirano, dans les Terres du Tiepolo, ainsi appelées pour honorer la renommée famille des artistes. Durant la domination de la Serenissima, ces territoires connurent une période de grand développement culturel pendant lequel furent construites d’imposantes villas et maisons patronales dont on peut aujourd’hui en admirer toute la splendeur.

Choses a faire:

La province de Venise organise tout le long de l’année de nombreux événements, fêtes, kermesses et manifestations culturelles, dont certaines sont connues et appréciées au niveau international.
Un des rendez-vous les plus attendus est le célèbre Carnaval de Venise, sous le signe de l’art, de la musique, du divertissement et des traditions les plus anciennes. A cette occasion, la Place San Marco se transforme en un énorme podium où les artistes polyédriques, les masques et les coutumes fastueux offrent aux “spectateurs” un merveilleux spectacle dans une atmosphère envoûtante. 
Venise et l’eau: deux entités indissociables, deux mondes différents en parfaite harmonie. L’eau est le théâtre de nombreuses manifestations avec ses 120 régates organisées annuellement dans la Lagune vénitienne, la plus ancienne et la plus connue étant la Regata Storica, qui enchante et passionne les touristes et les habitants du coin. Un cortège de bateaux typiques des années 1500 défile au long du Grand Canal et précéde la compétition de “Voga alla veneta”, une technique toute particulière qui impose au rameur de rester debout et de manœuvrer la rame pour avancer et diriger l’embarcation.
Des rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs d’art et du cinéma: les deux prestigieuses manifestations de la Biennale et du Festival du Cinema.
Venise et ses terres, un berceau d’histoire, d’art, de culture et de traditions. Un tour en bateau sur les eaux du Brenta ou entre les îles de la Lagune, une promenade parmi les ruelles étroites de Venise et des anciens bourgs maritimes, une excursion dans la nature: autant de manières pour découvrir le glorieux passé de la Serenissima. Un autre moyen pour découvrir Venise, certainement plus frivole et plus insouciant, c’est de faire shopping dans les caractéristiques boutiques artisanales et dans les élégant.
Les fameuses verreries d’art de Murano, les beaux colliers réalisés avec des perles aux mille couleurs, les masques en terre cuite ou en céramique, la typique pâtisserie vénitienne, font partis entre autres d’une idée de cadeau pour soi ou à offrir en souvenir de ces lieux inoubliables.
Lieux qui offrent aussi de multiples opportunités sous le signe du divertissement et de la joie de vivre. Apres un voyage culturel dans l’histoire vous pourrez vous offrir un moment de détente, assis dans un café ou dans un pub et déguster un apéritif accompagné d’appétissantes amuse-bouches, en compagnie de vos amis. Si vous êtes à Venise vous ne manquerez pas de faire un tour parmi les (bacari), typiques bistrots vénitiens, égayer le palais avec les gourmands cicheti (antipasti) accompagnés par une «ombra» (un verre) de vin.
Pour faire durer le plaisir jusqu’à l’aube, les occasions ne manquent pas: vous pourrez choisir de vous déchaîner dans l’une des nombreuses discothèques ou bien passer la soirée au Casino de Venise en défiant le sort aux tables vertes.
Dans les nombreuses localités maritimes, les passionnés de sport, pourront choisir entre le Volley-ball, le beach-volley, le jeu de boules, le tennis de plage, le surf, le ski nautique, la voile et le parapente. Pour ceux qui manquent d’entraînement et qui préfèrent s’immerger en pleine nature, nous leur recommandons un arrêt dans l’oasis WWF de Valle Averto ou dans le Parc delle Giare, excellente occasion pour admirer et photographier la faune toute particulière qui vit dans cette zone.
La Vénétie est une terre de vins et dans la province de Venise on trouve la “Routes des vins des Doges” qui vous mènera à la découverte de goûts authentiques, garantis par l’appellation DOC.

Choses a manger:

Quand on parle de la gastronomie de la Vénétie on la définit généralement comme "cuisine pauvre", non pas par rapport à la qualité des produits, mais pour en rappeler les origines populaires. Aujourd'hui, la plupart des recettes traditionnelles ont été réévaluées par les grands chefs et sont devenues une excellence culinaire, grâce au goût exquis des produits obtenu par la terre et par la mer.
Et c’est justement de la mer, depuis toujours élément caractérisant de l'histoire de Venise, que proviennent nombreux de ces aliments: fruits de mer, crabes, crustacés, coquillages, bars, anguilles et poisson bleu que l’on retrouvent dans plusieurs plats traditionnels locaux.
Une mention toute particulière doit être faite pour le Moscardino di Caorle, le Schilla di Venezia et les Crevettes élevées et pêchées dans le territoire vénitien depuis l'antiquité. L’utilisation de viandes blanches est aussi répandu parmi lesquelles l'oie, utilisée dans la préparation des pâté, des saucissons, des saucisses, des ciccioli, du jambon blanc et du speck. Mais depuis toujours l'emblème de la cuisine vénitienne est la polenta, utilisée comme base de premiers plats ou comme accompagnement de hors-d’œuvre et de seconds plats. Une des "associations" culinaires parmi les plus célèbres est sûrement l'accompagnement avec le Baccalà ou avec les "osei", petits oiseaux enveloppés dans le lard et rissolés dans huile et accompagnés de sauge.
Si la polenta est la reine, le riz joue le rôle du prince. En Vénétie, il est servi en bouillon (all’onda) et de plusieurs façons: avec des pommes de terre, avec de la citrouille, avec de la chicorée, avec des ortighe (jeunes feuilles d’ortie), juste pour en citer quelques-unes. Parmi la grande variété de desserts se distinguent les biscuits secs comme les baicoli, les zaleti, les fèves à la Vénitienne, les bussolai et les sagagiardi et d’autres tout aussi savoureux comme le Nicolotta et la Pinza. Saveurs à apprécier accompagnée d’un des nombreux vins de la tradition vinicole comme le Cabernet, le Pinot, le Verduzzo et le Merlot